IL ETAIT UNE FOIS ...

                                     UN ORGUE.......

qui a eu 140 ans en 2009 !...

 On ne savait pas trop son origine

(il avait été manifestement construit
 pour un autre édifice) mais il avait
fière allure sous les voutes de la
cathédrale, et son magnifique buffet
attirait déjà bien des regards admiratifs.

Il chantait déjà en 1763, lors de
l'intronisation de Monseigneur NOE,
dernier évêque de Lescar.

 

IL ETAIT UNE FOIS...
UN FACTEUR D'ORGUES:
Georges WENNER

Célèbre facteur d'Orgues bordelais, il est appelé en 1869
par l'abbé Jean-Baptiste TERRES, nouvel archiprêtre de la
Cathédrale de Lescar, pour restaurer l'instrument en fort
mauvais état.
Sans toucher au buffet, Georges WENNER dote alors
notre Cathédrale d'un instrument romantique, l'un des plus
beaux de la région, disait-on à l'époque, un instrument de
32 jeux, répartis sur 3 claviers et pédalier.

Et les restaurations ultérieures des maîtres Roger, Pesce.
Chauvin et Toussaint, ont gardé à notre Orgue toute son
âme. son éclat et sa beauté.
Le buffet a été classé Monument historique en 1972, et la
partie instrumentale en 1989.



Philippe Bense, titulaire de l'orgue lors d'une présentation nocturne de l'histoire de Lescar

COMPOSITION

32 Jeux  3 Claviers de 54 notes  Pédalier de 27 notes
Console en fenêtre  Transmission mécanique  Machine Barker
Buffet classé en 1972  Partie instrumentale en 1989.

 

I/ Positif de dos II/ Grand-Orgue III/ Récit expressif Pédale
Flûte harmonique 8
Bourdon 8
Violoncelle 8
Salicional 8
Flûte douce 4
Euphone 8
Trompette 8
Clairon 4
Montre 16
Principal 8
Diapason 8
Bourdon 8
Flûte 8 (la2)
Prestant 4
Doublette 2
Plein-Jeu I-IV
Cornet V
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4
Violoncelle 8
Flûte harmonique 8
Flûte traversière 8
Voix Angélique 8
Trompette harmonique 8
Voix Humaine 8
Basson-hautbois 8
Clairon 4
Contrebasse 16
Flûte 8
Bombarde 16
Trompette 8
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Combinaisons :
Appel II - Tirasse II - Copulas I/II, III/II, III16/II - Orage - Tremblant III -
Orage - Expression à cuiller
NB: La tirasse n'agit pas "en cascade" sur les autres claviers.
La tirasse II agit éventuellement sans l'Appel II
 
Qui était Georges WENNER ?
 
 Il naît le 17 juin 1819 à Bouzonville, en Moselle.
Il suit sa formation chez Calinet, chez John Abbey, chez Daublaine/Calinet,
puis revient chez John Abbey où il se lie d'amitié avec Jacques Gotty.
En 1848, Wenner et Gotty décident de tenter leur chance en province et
choisissent Bordeaux : ils connaissent la ville et savent que la région est
sinistrée au point de vue Orgues.
En 1849, ils réalisent leur premier instrument : Saint-Nicolas de Graves, à
Bordeaux (22 jeux sur 3 claviers/pédalier).
C'est un succès , les commandes affluent : Bordeaux (Saint-Pierre, Saint-Eloi,
Saint-Seurin ...), Notre-Dame d'Arcachon, Saint-André de Bayonne,
Notre-Dame de Lescar ...
Les deux hommes régnent en maîtres sur la facture d'orgue d'Aquitaine.
Ils construisent ensemble près de cent orgues en plus de vingt ans.
Jacques Gotty décède en 1873. Georges Wenner continue à construire des
instruments, seul à la tête de son entreprise. Il édifie son chef-d'oeuvre en
1880 :
Saint-Louis des Chartrons, à Bordeaux.
Il se retire en 1882 , Son contremaître Gaston Maille prend la tête de
l'entreprise et continue l'oeuvre de son maître jusqu'en 1925, date à laquelle
les ateliers sont repris par deux élèves : Brun et Binetti, installés à Poitiers.
Georges Wenner décède le 28 janvier 1885 .

 
  
 

 

Orgue Wenner de la Cathedrale